Tribune Maisons Pierre – Une majorité des ménages Français peuvent accéder à la propriété

Blog de Maisons Pierre - accès à la propriété par une majorité de ménages

Accession à la propriété, pour qui?

L’accession à la propriété ne serait pas ouverte aux foyers modestes et à la classe moyenne. C’est l’idée qui s’est rependue dans la presse comme une trainée de poudre ces dernières semaines suite à la publication de l’enquête d’un courtier[1]. D’après cette étude, pour devenir propriétaire d’une maison, un foyer français type devrait disposer d’un revenu de 4 430 euros nets par mois (5 213 euros en Île-de-France) et d’un apport minimum de 50 000 euros.

Revenu moyen des accédants à la propriété

Depuis bientôt trente ans, et même en cette année difficile sur le plan économique, le quotidien de la société que je dirige contredit cette étude. Contrairement à ce que j’ai pu lire ou entendre ici et là, les maisons individuelles sont de plus en plus accessibles au plus grand nombre.
Nous constatons en effet que le revenu moyen des foyers qui accèdent à la propriété avec notre aide s’élève à 3300 euros net par mois, avec un apport moyen de 16 638 euros : trois fois inférieur à celui évoqué dans l’étude citée plus haut ! Et je ne parle pas d’un petit échantillon local puisque Maisons Pierre construit environ 1500 maisons par an sur une grande partie du territoire et particulièrement en Ile de France là où le foncier est cher. Il est à noter que certains de nos clients peuvent réaliser leur rêve en habitant chez eux avec un apport de seulement 10 000 euros hors Ile-de-France, et un montant moyen emprunté de seulement 180 000 euros.
Contrairement également à certaines idées reçues, la surface moyenne des maisons individuelles que nous construisons, est de près de 100 mètres carrés, pour une consommation maîtrisée de seulement 35 euros de chauffage et d’eau chaude par mois, nos maisons étant inscrites dans les classes énergétiques A et B les plus économes.

Retour d’expérience de Maisons Pierre

A l’unisson des politiques de l’ancienne majorité ou de la nouvelle, je le redis donc haut et fort : le rêve de propriété est plus que jamais possible. Engagé dans ce combat avec mes collaborateurs, je suis particulièrement fier que plus de 26 000 maisons individuelles soient sorties de terre grâce à nos efforts, permettant aux classes moyennes ainsi qu’à de nombreux ménages modestes d’habiter dans « leurs  chez eux » et de se bâtir un patrimoine, sans subir un loyer susceptible d’augmenter sans cesse comme nous le constatons dans les villes ainsi qu’à leur périphérie.

Pour autant, je constate que près d’un français sur deux n’est pas encore propriétaire de son logement[2]. C’est pourquoi, nous devons rompre avec cette tradition bien française de brider tout esprit d’initiative, tantôt au travers de campagnes de presse ou de reportages télévisés qui dénigrent notre profession, tantôt par des évolutions législatives, car ce bruit de fond pèse sur les décisions des ménages. Pour y remédier, l’État doit continuer d’encourager les Français à accéder à la propriété à l’aide d’une politique volontariste à l’égard des futurs acquéreurs : prêts à taux 0%, taux de TVA réduit pour la construction. Toute initiative encourageant la mise en construction de logements à un coût raisonnable est une victoire sur la précarité.

Devenir propriétaire n’est plus inaccessible

Aujourd’hui, grâce aux progrès technologiques, à des taux d’intérêts historiquement bas (moins de 4%) et à la politique de l’Etat, devenir propriétaire est possible à de nombreux français qui l’ignorent et qui louent à fonds perdus. Acheter un terrain puis construire une maison de qualité n’est pas réservé qu’à certains privilégiés. Mieux vaut le dire à tous  : c’est possible.

Jusqu’au 31 décembre prochain, le prêt à taux zéro est majoré, hors pour le moment les aides, ne sont pas définies.

La filière du bâtiment représente environ plus de 4 000 000 d’emplois en France, dont plus de 700 000 emplois ayant un lien direct avec la construction de maison individuelle.

Il faut savoir que les matériaux constituants une maison sont à 95 % Franco-Français.

De mon point de vue, la France devrait s’inspirer des USA qui mesure l’état de son économie, par le nombre de logements vendus.

Pierre JUDE

PDG de Maisons Pierre

[1]  Enquête Empruntis.com, publiée le 19 novembre 2012

2 Enquête INSEE, 2009, « En 2009, 57,8 % des ménages sont propriétaires, soit 0,1 point de plus qu’en 2008 »

Maisons Pierre 

Les commentaires sont fermés.