RT 2012 et isolation thermique : les chantiers prioritaires à envisager

En acquérant une maison neuve conforme à la réglementation thermique 2012, vous optimisez la performance thermique de votre logement et réaliserez à long terme de précieuses économies. Quels sont les points de vigilance et les chantiers à considérer en priorité pour ce type de bâtiment ?

L’isolation des combles : un régulateur thermique naturel

Les combles d’une habitation ont la particularité d’être en contact avec l’extérieur à 360°, et sont donc plus vulnérables aux déperditions de chaleur. L’air chaud, de plus, a tendance à vouloir s’échapper par le haut, ce qui oblige à prévoir un très bon niveau d’isolation des combles sur un chantier conforme RT 2012.

Un bon niveau d’isolation thermique au niveau des combles constitue à la fois une garantie pour mieux conserver la chaleur en hiver et, à l’inverse pour limiter l’augmentation de la température en été : la couverture isolante bloque en effet l’entrée de l’air chaud par effet d’étanchéité, et évite ainsi que la température ambiante de votre logement soit portée à un niveau insupportable. Rappelons que la RT 2012 fixe non seulement une consommation maximale d’énergie primaire, mais aussi une température cible maximale de 26°c en été.

Quelques chiffres-clés

  • Environ 30 % des déperditions de chaleur ont lieu par les combles ;
  • Des infiltrations d’air peuvent gonfler votre facture de chauffage de plus de 50 % ;
  • En matière d’étanchéité à l’air, la RT 2012 admet une perméabilité maximale de 0,6 m3 par heure et par unité de surface habitable.

 

L’isolation des murs extérieurs

Il s’avère également nécessaire, la plupart du temps, de doter l’ensemble des murs et façades d’une bonne couche isolante afin d’améliorer la régulation de la température intérieure. Ce chantier permet de minimiser les pertes de chaleur, qui peuvent sinon surenchérir de 20 à 30 % votre facture de chauffage.

La résistance thermique des murs donnant sur l’extérieur est donc à surveiller de près ! L’association Effinergie recommande un seuil minimal compris entre 3,2 m².°C/W pour les régions les plus chaudes du pays, et jusqu’à 5,5 m².°C/W pour une maison individuelle située plus au nord. Dans le cas typique d’un mur en béton ou parpaing, cela signifie le rajout d’un isolant standard d’une épaisseur comprise entre 5 et 15 centimètres.

La plupart des constructeurs privilégieront une isolation des murs par l’extérieur : cette technique présente en effet le double avantage d’être plus efficace et de ne pas rogner sur l’espace habitable.

 

L’élimination des ponts thermiques

L’isolation des murs, des combles ou encore des plafonds de l’habitation ne constitue que la première étape d’un chantier d’amélioration de la performance thermique. Même bien réalisés, les travaux peuvent laisser apparaître des défauts localisés de la couche isolante, qui favorisent des ruptures d’étanchéité et des petites fuites de chaleur à l’extérieur.

L’élimination de ces « ponts thermiques » constitue l’une des priorités de la réglementation thermique 2012, laquelle fixe notamment des limites à ne pas dépasser à la jonction entre plancher et murs extérieurs, ou encore au niveau du cadre des menuiseries extérieures : à quoi bon disposer en effet d’une fenêtre dernier cri et triple vitrage si cette dernière est mal posée et laisse passer l’air au niveau de son encadrement ?

 

Quel type d’isolant privilégier pour un bâtiment conforme RT 2012 ?

En matière d’isolant thermique, la RT 2012 ne fixe qu’une obligation de résultat en termes de consommation d’énergie primaire et de besoin bioclimatique du bâtiment. Chaque maître d’ouvrage est donc libre d’opter pour l’isolant de son choix en fonction de son coût, de sa densité et de sa performance propre.

Outre les choix les plus classiques comme les isolants minéraux ou synthétiques, la réglementation thermique n’interdit évidemment pas de vous tourner vers des matériaux de construction réputés pour leurs qualités isolantes, comme les briques en terre cuite et le béton cellulaire.

 

Un constructeur de maisons individuelles comme Maisons Pierre vous permet de bénéficier des meilleures techniques d’isolation pour obtenir une performance thermique bien supérieure aux exigences de la RT 2012.

Maisons Pierre 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*