Comment éviter les pièges d’un diagnostic immobilier

L’importance d’un bon diagnostic

Aujourd’hui lorsque l’on vend son bien immobilier, le vendeur doit impérativement faire réaliser un diagnosticdans un immeuble ancien à savoir, le plomb, l’amiante, les termites, le gaz, l’électricité, le bilan énergétique, les risques naturels et la superficie Carrez.

Or lorsque l’on regarde les prix pratiqués, on se rend compte que les prix peuvent varier du simple au double, la flambée immobilière ayant considérablement augmenté le nombre de diagnostiqueurs en France, puisqu’on en comptabilise plus de 6000.

Le marché étant à la limite de la saturation il est important de comparer les devis et le cas échéant, de négocier les tarifs mais il faut savoir que pour un bien de 50 m2, il faut compter aux alentours de 400 euros. Dans cette course au diagnostique le moins cher, il faut s’assurer que ce professionnel détient son certificat délivré par l’organisme de formation mais aussi, de demander un ordre de mission dans lequel le diagnostiqueur atteste qu’il est certifié.

diagnostic

Il est important de noter que si le diagnostique est erroné, l’acquéreur pourra se retourner contre le vendeur.

Enfin dernière astuce à connaître, le vendeur n’est pas obligé de refaire tous les diagnostiques lorsqu’il met en vente son bien, puisque si aucun travaux n’a été réalisé, le bilan amiante et la superficie Carrez n’ont aucune limite de temps et qu’en ce qui concerne ceux sur le gaz et l’électricité, ces derniers sont valables 5 ans.

Maisons Pierre 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*