Jeune et propriétaire, deux réalités pas si incompatibles…

Jeune et propriétaire

L’accession à la propriété reste pour beaucoup un rêve qui ne peut être réalisé que sous certaines conditions d’âge ou de revenus. Et pourtant, les jeunes sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à sauter le pas de la propriété, preuve que ces deux réalités ne sont pas forcément incompatibles…

L’accession à la propriété : un acte engageant

L’acquisition du premier bien immobilier peut faire peur : selon une étude Ifop de ce début d’année, 85% des français émettent des craintes concernant leur premier achat immobilier. Pourtant, ils sont nombreux à franchir le pas chaque année. Parmi eux, de nombreux jeunes : 16% des moins de 30 ans déclarent être propriétaires. Un acte engageant de par la crainte qu’il suscite, mais pas inaccessible. Ces jeunes propriétaires ont su s’appuyer sur les éléments qui ouvrent la voie à l’acquisition d’un bien immobilier.

Conjoncture économique et localisation géographique 

Parmi les éléments clés de l’accession à la propriété, la localisation géographique du bien fait figure de proue : s’il est encore compliqué d’accéder aisément à la propriété en première couronne de la région parisienne, il est cependant relativement aisé de devenir propriétaire en grande couronne ainsi qu’en province.

L’aménagement des zones éligibles au Prêt à taux zéro (PTZ+) à compter du 1er octobre 2014 va permettre de dynamiser les zones à faible et moyenne densité et de permettre à plus de français d’accéder à la propriété.

L’évolution des taux d’intérêts a également son rôle à jouer. La période actuelle semble d’ailleurs être assez favorable à l’acquisition d’un bien immobilier neuf : depuis le début de l’année, les taux d’intérêts n’ont cessé de baisser pour atteindre un seuil historiquement bas. Reste à trouver les éléments qui vont permettre de convaincre les banques…

Quelques conseils pour constituer un bon dossier de prêt immobilier

La présentation d’un dossier de prêt solide permet généralement de faire pencher la balance en faveur du candidat.  Pour ce faire, il peut être important de :

  • Disposer d’un apport personnel. Cela permet de rassurer le créancier quant à la capacité de l’emprunteur à épargner, et donc quant au règlement des futures échéances de remboursement.
  • Etre capable de démontrer une activité professionnelle ininterrompue au cours des 2 dernières années
  • Ne pas faire état de découvert au cours des 6 derniers mois
  • Ne pas dépasser le seuil de 33% d’endettement futur

N’oubliez pas qu’il vous est possible de négocier les conditions de votre prêt immobilier (Frais de dossier, assurance emprunteur, durée de remboursement, indemnités de remboursement anticipé) auprès de votre banquier.

Des aides pour favoriser l’accès à la propriété

De nombreuses aides ont été mises en place afin de favoriser l’accession à la propriété : le prêt à taux zéro (PTZ) dont les intérêts sont pris en charge par l’état, le prêt 1% logement, le prêt conventionné, les subventions de l’ANAH, où encore le PAS, Prêt d’Accession Sociale à destination des jeunes aux revenus modestes, sont autant d’éléments de soutien à l’accession à la propriété.

La période actuelle fait état de nombreuses possibilités d’accessions à la propriété pour les jeunes. Les professionnels de Maisons Pierre sont à votre disposition pour apporter de vraies réponses à toutes vos questions.

Avec Maisons Pierre, vous avenir se construit ici …

 

Maisons Pierre 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*